Les Français ont la tête dans les étoiles… qu’en est-il des salariés de Carrefour ?

Les Français sont champions du Monde de football et ont accroché la fameuse deuxième étoile sur leur tunique. Et dire que Carrefour n’a pas renouvelé son partenariat avec l’équipe de France au moment où celle-ci gagne… Espérons que cela ne soit pas le signe d’une série de mauvaises décisions et de paris plus que douteux sur l’avenir.

Pour autant, le plan Carrefour 2022 est toujours en marche avec son train de plans de départs et ses fermetures de magasins. Certaines annonces ont été faites, notamment sur le partenariat avec d’autres acteurs, tels que Darty et Google.

Avec Darty, les hypers verront leurs zones de vente de l’électroménager muer vers le rouge du logo de l’enseigne Darty, mais quid des salariés de Carrefour en poste ? Seront-ils victimes eux aussi d’un PSE ? Est-ce que leur contrat sera transféré chez Darty, ou conserveront-ils leur statut Carrefour Hypers ?

Avec Google, c’est différent, en effet : est-ce que le partenariat se limitera à un transfert de la messagerie électronique de notre groupe vers Gmail ? Est-ce le fichier « Client » de notre carte de fidélité qui va basculer chez le géant américain, membre du fameux GAFA ? Et quel impact sur l’emploi, notamment dans les services supports ? Et que va nous apporter Google sur les ventes en magasins ?

Lors du dernier Comité de Groupe, nous avons posé ces questions à Pascal Clouzard (patron de Carrefour France) qui n’a pas été précis dans ses réponses. Pire, il n’a pas été en capacité de nous donner de véritables objectifs chiffrés sur un, deux ou trois ans. J’ai le sentiment que la nouvelle équipe dirigeante de notre groupe, comme la précédente, avance à vue et à tâtons. Testant par-là, faisant une alliance par ci… et attendant d’aller au résultat pour enfin fixer un cap.

Les salariés du groupe veulent eux aussi une étoile sur leur tenue de travail. Alors, Monsieur Bompard, embauchez Didier Deschamps comme conseiller !

Jean-Marc Robin, DSC Market