CSE hypers : FO progresse avec le soutien des salariés

Des élections au Comité Social et Economique, nouvelle structure qui remplace le CE, les DP et le CHSCT, se déroulent un peu partout sur le territoire.
Aujourd’hui, ce sont près de 4000 salariés des hypermarchés qui ont voté pour désigner leurs représentants, et plus de la moitié d’entre eux ont choisi FO, faisant encore progresser la représentativité du 1er syndicat de l’entreprise.

S’il faudra bien sûr attendre l’intégralité des résultats avant de se prononcer de manière définitive, on peut d’ores et déjà remercier les salariés de leur confiance pour une organisation syndicale qui les défend chaque jour, aussi bien dans les magasins, que dans les commissions, ou au niveau national. L’ambition de FO Carrefour est de protéger votre statut et de faire progresser vos droits dans un contexte où le modèle commercial de l’entreprise est en pleine mutation sous l’effet des nouvelles technologies, des nouveaux modes de consommation, et de la concurrence.

Le syndicat FO fait le nécessaire pour être représenté à tous les niveaux de son activité par des élus formés et compétents qui ne tombent pas dans l’agitation ou la démagogie mais règlent vos problèmes, vous accompagnent en cas de besoin et signent des accords ancrés dans la réalité. Notre bilan montre que sommes capables de négocier mais aussi d’agir par la mobilisation quand il le faut. C’est cette vision du syndicalisme libre et indépendant que les salariés sont entrain de valider par leurs votes en notre faveur.

De cohérence il a aussi été question cette semaine au plus haut niveau de notre organisation, cela ne vous aura pas échappé. Soyons clairs, chez FO Carrefour Hypers, c’est la base qui définit notre ligne de conduite et tous les accords importants sont votés en assemblée générale où tous nos syndicats sont convoqués. Les changements à la tête de la Confédération FO ne nous affecteront donc nullement, mais nous sommes satisfaits que nos instances aient pu régler aussi vite un problème éthique majeur. Nous ne pouvions pas accepter qu’existent chez FO des pratiques que nous dénonçons dans les entreprises.

Cette prise de responsabilité des instances nationales ajoutée aux résultats obtenus par nos candidats nourrit comme jamais ma fierté d’être chez FO !

Michel Enguelz, délégué de groupe FO Carrefour