Déclaration FO au CCE Carrefour Hyper des 12 et 13 décembre 2018

12 décembre 2018

Les représentants Force Ouvrière ne peuvent plus accepter les attitudes de certaines Directions qui refusent le dialogue et qui même, à certains endroits, ont des comportements que nous considérons comme de l’entrave.

Toulon Grand Var, Crèches sur Saône, Condé sur l’Escaut, Laon, Aulnoy les Valenciennes, Saint Pierre des Corps, Boisseuil, Ollioules, Nevers, Wasquehal, Vaulx en Velin, Perpignan, L’Hays les Roses…

La liste ne cesse de s’allonger de jour en jour.

Nous vous alertons depuis plusieurs mois sur ces faits, sans qu’aucune évolution positive ne soit constatée. Force Ouvrière ne peux plus accepter cette incapacité de l’entreprise à faire respecter les accords et à veiller à leur bonne application par les opérationnels dans les établissements.

Les événements qui se sont déroulés le 10 décembre 2018 dans un magasin parisien sont une nouvelle escalade de comportement allant à l’encontre des droits syndicaux du code du travail et plus spécifiquement des accords d’entreprise Carrefour.

Au non respect et aux attitudes « Jupitériennes » de certains opérationnels vient s’ajouter, dans ce cas précis, l’irresponsabilité de la DRS qui prend avec une légèreté inadmissible un dossier d’une telle gravité.

Force Ouvrière ne peut plus accepter que de tels comportements persistent et demande que des mesures exemplaires soient prises sans quoi nous serons obligés de prendre des dispositions et des décisions adaptées à ces situations.

La délégation FO Carrefour Hypers au CCE